Warning: exec() has been disabled for security reasons in /var/www/vhosts/csdptt.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres_images_lib_mini.php on line 744 Signature d’une convention ONATEL - CSDPTT - SODEPTEL pour la connexion de (...) - CSDPTT - Coopération Solidarité Développement aux PTT

Accueil > Focus > Projets / Réalisations > Connexion de 100 villages au Burkina Faso au réseau téléphonique > Signature d’une convention ONATEL - CSDPTT - SODEPTEL pour la connexion de (...)

Signature d’une convention ONATEL - CSDPTT - SODEPTEL pour la connexion de 100 villages au réseau téléphonique du Burkina Faso

mercredi 6 juillet 2005, par Bruno JAFFRE

Cette convention, qui a été signée courant avril par les 3 partenaires, l’Office Nationale des Télécommunications du Burkina, l’ONG burkinabè Solidarité Développement dans les Postes et Télécommunications, qui rassemble des salariés et retraités de l’ONATEL et de la SONAPOST, et CSDPTT, porte sur la réalisation d’un projet de connexion de 100 villages au réseau de télécommunications.

Un résultat qui doit beaucoup à la ténacité et l’engagement de la SODEPTEL, à l’esprit d’ouverture de l’ONATEL et au soutien de nombreux de ses cadres et à notre intervention dans ce pays depuis une dizaine d’années

La SODEPTEL est chargée de constituer une première liste de villages à raccorder sachant que la liste définitive fera l’objet de négociations. De nombreuses demandes lui sont déjà parvenues et des villages ont déjà constitué des comités de gestion, ce qui constitue la première condition à satisfaire, mais ont aussi parfois déjà construits les locaux devant abriter ces téléphones communautaires.

La première étape du projet devra consister à faire l’étude complète du projet et à en calculer les coûts. L’expertise en matière de téléphonie rurale de CSDPTT pourra être utilisée. C’est ensuite que seront recherchés les financements et que de nouvelles négociations devront s’ouvrir.

L’accord offre cependant un cadre de travail officiel, permettant en particulier à notre partenaire la SODEPTEL de pouvoir mieux négocier sur place avec d’autres partenaires et facilite les relations avec l’ONATEL, l’opérateur historique des télécommunications toujours public.

Cette signature consacre l’intervention déjà ancienne de CSDPTT dans ce pays, où 5 villages ont déjà été munis de téléphone communautaire, permettant ainsi à plus de 20 000 habitants d’accéder au service de base qu’est la téléphonie rurale. Quatre autres devraient l’être très bientôt sans l’intervention sur place de CSDPTT mais avec du matériel fourni par CSDPTT, à l’exception de l’énergie qui sera prise en charge par l’ONATEL. Cette signature devrait accélérer les choses.

Nous espérons que d’autres partenaires viendront participer à ce projet et notamment les ONGs SOS Sahel Burkina qui a donné son accord mais aussi Afrique Verte qui a été sollicitée.

Cet accord vient valider notre stratégie de construire des partenariats entre l’opérateur, une association de salariés et des représentants des populations que sont les ONGs.

Il permet de travailler sur des volumes de projets qui correspondent mieux à l’ampleur des besoins et de ne plus installer que du matériel de récupération comme cela a été le cas jusqu’ici.

Par ailleurs cette signature s’accompagne du retrait progressif de CSDPTT dont l’expertise pourra être sollicitée en cas de besoin mais qui ne devrait plus intervenir lors des mises en service des installations à moins de difficultés particulières.

Nous espérons bien pouvoir appliquer ce modèle dans les autres pays où nous intervenons, le Mali où c’est en bonne voie mais aussi au Niger où le PNUD a déjà fait appel à nos services pour connecter au réseau téléphonique les radios rurales.