Accueil > Nouvelles de CSDPTT > SMSI : Contribution de CSDPTT au projet de Document final (24/12/2004)

SMSI : Contribution de CSDPTT au projet de Document final (24/12/2004)

mardi 4 janvier 2005, par Bruno JAFFRE

Voici une contribution de CSDPTT au projet de Document Final qui sera soumis pour approbation aux délégations gouvernementales, lors du PrepCom-2 à Genève en février prochain.

Conformément aux dispositions en cours, elle a été envoyée au président du « Groupe des Amis du Président » du PrepCom de la phase de Tunis.

Ce groupe a été constitué par décision du PrepCom-1 du SMSI (Tunis, mars 2004) ; il est formé de délégations gouvernementales représentatives des cinq régions mondiales de l’ONU est présidé par l’ambassadeur Karklins. Son mandat est la préparation du Document final devant servir de base de négociations intergouvernementales du PrepCom-2 à Genève en février prochain.

Ce Groupe a tenu sa dernière réunion à Genève en novembre, dont une session était « ouverte » à tous les partenaires donc à la Société civile. CSDPTT y était représenté (voir notre compte-rendu sur notre site) et y a présenté différentes contributions (voir sur notre site). Cette réunion a notamment discuté du contenu du Document final soumis au PrepCom-2.

La contribution suivante s’insère dans le chapitre 1 de ce document (« Des mots aux actions : Un Sommet de solutions durables ») et reprend notre revendication essentielle qui est le rattachement de tous les villages des PeD au réseau de télécommunications existant ou projeté d’ici deux à trois ans. Avec ses moyens -certes modestes- CSDPTT s’est consacré depuis des années à cette noble tâche, et sa revendication constante et forte au SMSI n’en prend que plus de valeur.

Ce document est aussi traduit en anglais voir ci-dessous


Contribution de CSDPTT au projet de Document Final

1 - Contribution au Chapitre 1

Paris, le 24 décembre 2004

Objectifs prioritaires et solutions durables
Un des objectifs de la plus haute priorité que le SMSI devra promouvoir et réaliser lors de son cours pour vaincre le fossé numérique, est de fournir au moins un accès au réseau de (télé)communications pour chaque village et communauté significative dans les Pays en Développement, dans un délai de deux à trois ans.

Pour le succès de cet objectif en zones rurales ou éloignées où le réseau de distribution électrique est dans la plupart des cas absent, la disponibilité du service aussi bien que la durabilité exige des sources d’énergie renouvelable pour alimenter les terminaux d’utilisateurs et les équipements d’embranchement jusqu’au réseau. Il en résulte que la promotion et le déploiement de sources d’énergie renouvelable et sont au même niveau de priorité que le déploiement des TIC et inséparables de lui.

Nous en appelons pour cette raison aux partenaires impliqués dans le développement de zones pauvrement desservies dans les PeD, afin qu’ils considèrent tant le déploiement des TIC que le déploiement d’énergie renouvelable comme un seul et unique problème à résoudre. En outre, nous encourageons une coopération étroite entre agences des Nations unies impliquées dans les TIC pour le développement comme l’UIT, et dans les applications d’énergie renouvelable comme l’UNEP, de travailler étroitement ensemble afin de réaliser avec succès cet objectif de la plus haute priorité. Enfin, nous en appelons aux industriels, aux instituts de recherche et aux organisations internationales de la Société civile comme l’International Solar Energy Society (ISES), à s’engager et s’attaquer à la problématique de la technologie photovoltaïque afin de lui permettre de devenir abordable, compétitive en termes de coûts, conviviale à l’usage et universelle, tout comme devrait l’être le service TIC offert aux villages et communautés.

Auteur : Jean-Louis Fullsack
Délégué CSDPTT au SMSI

jlfullsack at wanadoo.fr


Contribution from CSDPTT to the Draft Final Document

Paris, 24th December, 2004

To the Chairman of the Group of the Friends of the Chair

1 - Contribution to Chapter one

Priority objectives and sustainable solutions
One of the highest priority objectives that WSIS should promote and realize in its course for overcoming the digital gap, is to provide at least one access to the (tele)communication network in each village and significant community in Developing Countries within a time frame of two to three years.

For this objective to be successful in rural or remote areas where electrical grid is mostly lacking, both service availability and sustainability require renewable energy sources for feeding user terminals as well as network spur equipment. Hence, promotion and dissemination of renewable energy sources are at the same priority level as ICT deployment and inseparable from it.

We therefore call on all stakeholders involved in development of underserved areas in DCs, to consider both ICT roll-out and renewable energy dissemination, as one and only issue to be addressed. Moreover, we encourage a tight cooperation between UN agencies involved in ITC for development like ITU, and renewable energy applications like UNEP, to work closely together as to realize successfully this highest priority objective. At last, we call on industrialists, specialised research institutes and international CS organizations like ISES (International Solar Energy Society), to commit themselves and tackle the issue of photovoltaic technology as to allow it to become affordable, price-competitive, user friendly and universal, just as should be the ICT service offered to DCs villages and communities.

Author : Jean-Louis Fullsack jlfullsack@wanadoo.fr

CSDPTT Delegate to WSIS