Accueil > Lettres de CSDPTT > Lettres de 1997 > Lettre de Juillet 1997

Lettre de Juillet 1997

Juillet

mardi 1er juillet 1997


La Lettre de juillet 1997
No : 22

 Sommaire
 :

Editorial
Développer les échanges et l’entraide !
______________________

Echos de CSDPTT
A Toulouse CSDPTT reçoit une chef de
centre Guinéenne

Réunion ADCYF-CSDPTT.
Un groupe CSDPTT autour d’un projet à Nice
Le téléphone à Sérékéni
pour bientôt.

___________________________________

Echos des postes et télécoms
dans le monde

Développement des mobiles au Moyen Orient.
Sénégal  : l’intersyndicale
demande l’arrêt des négociations avec France Télécom
Nouveau projet fou de Motorola.
Rénovation de la Poste malienne.
En bref  : Iridium, La Réunion raccordée
au projet SAFE, Cisjordanie
 


Editorial
Développer les échanges et l’entraide !
L’initiative prise par le comité CSDPTT de Toulouse mérite
d’être soulignée. C’est une première qui pourrait bien
avoir valeur d’exemple. Nombre d’agents de France Télécom,
bien au delà des quelques adhérents de CSDPTT viennent de
démontrer avec éclat que les valeurs d’amitié,
d’échangss, de solidarité restaient très présentes
dans notre entreprise.
Le virage pris pour faire de FT une entreprise commerciale n’a pas
empêché que les techniciens restent toujours attachés
à l’établissement de relations amicales avec leur collègues
étrangers y compris s’ils travaillent dans des opérateurs
concurrents.
L’écho à notre initiative montre en tout cas, que de
nombreux agents de France Télécom seraient prêts à
se mobiliser et à s’investir dans une véritable politique
de coopération, d’échanges et d’entraides. Celle-ci pourrait
permettre d’aider à la résolusion de difficultés que
rencontrent nos collègues africains dans leur travail tout en permettant
l’accélération de l’accès du téléphone
aux populations même démunis qui seront certainement les oubliés
de la vague actuelle de privatisation..
Nous avons prouvé la disponibilité des agents de FT pour
ce type d’activité. L’initiative est désormais dans le camp
de France Télécom. Pourquoi par exemple ne pas promouvoir
une politique de développement des jumelages entre centres ? Tout
le monde n’y trouverait-il pas son compte ?
  La rédaction
______________________

Echos de CSDPTT
A Toulouse CSDPTT reçoit une chef
de centre Guinéenne

Conformément à ce qui avait été annoncé
à l’assemblée générale, les adhérents
de CSDPTT ont accueilli Mme FOFANA Fatoumata responsable du centre de maintenance
de transmission internationale à Conakry du 14 juin au 4 Juillet.
Elle a pu effectuer de nombreuses rencontres amicales avec des agents de
France Télécom tout en s’appliquant à parfaire sa
formation. Cette action entre dans le cadre du développement des
échanges avec nos collègues africains et le billet d’avion
a donc entièrement pris en charge par CSDPTT. Nous rendrons compte
de ce séjour plus longuement dans un prochain numéro.
___________________________________
Réunion ADCYF-CSDPTT.
Le 13 juin a eu lieu une rencontre entre CSDPTT représenté
par Bruno, Thierry et Michael et 6 membres du bureau de l’ADCYF (association
pour le développement du cercle de Yélémané
en France) dans son local
Une longue présentation des présents a permis d’approfondir
nos relations. Le secrétaire général de l’ADCYF, M.
N’Diaye nous a longuement remercié pour le don d’un ordinateur.
Malheureusement celui-ci restait inutilisé faute d’une imprimante.
Nous avons promis alors de leur en fournir une.
Nous avons ensuite longuement évoqué notre future collaboration
pour mener à bien un projet d’installation d’une liaison entre le
centre de santé de Yélémané et l’ambulance
du médecin chef de Yélémané afin qu’il puisse
être appelé en cas d’urgence. Un certain nombre de questions
techniques ont été évoquées notamment en raison
des distances à couvrir notamment pour atteindre Marena distant
d’environ 60 km de Kayes a proximité de laquelle ont lieu de nombreux
accidents de la route.
Nous les avons d’autre part informés de notre expérience
des difficultés auxquelles nous avons été confrontée
avec différentes autorités locales dans un autre pays pour
un projet de même nature. Ils nous ont rassurés en affirmant
être en mesure de les résoudre grâce à leurs
correspondants au Mali.
Ils nous ont enfin fait part de leur projet de récupérer
d’autres ordinateurs afin d’occuper leurs enfants durant leurs loisirs
pour éviter les mauvaises fréquentations et leur apporter
des compléments d’éducation.
___________________________________
Un groupe CSDPTT autour d’un projet à
Nice

L’arrivée d’un nouvel adhérent dynamique dans la région,
Emile Q. permet d’envisager la mise en place d’un nouveau projet. Il semble
être en mesure de récupérer des TERA (terminaux d’abonnés
en zone rurale) et de les remettre à niveau. Actuellement nous envisageons
de les installer dans la région de Toma d’où est originaire
M. André Nyamba maître assistant, sociologue à l’université
de Ouagadougou avec qui nous avons déjà collaboré.
Il a semblé particulièrement intéressé par
ce projet pour lequel il a déjà exprimé sa motivation.
Il s’agit cette fois du raccordement d’un ou de plusieurs villages au réseau
téléphonique ce qui de plus doit intéresser l’ONATEL
et permettre de l’associer à part entière comme partenaire
du projet.
 ___________________________________
Le téléphone à Sérékéni
pour bientôt.

Le projet d’installation du téléphone à Sérékéni
parait bien avancé. Selon un de nos correspondants à l’ONATEL,
la Caisse Française de Développement aurait débloqué
les fonds et un appel d’offre aurait été lancé. Toujours
selon ce même correspondant, alors que l’ONATEL a déjà
réalisé une telle étude, la Caisse Française
de Développement en débloquant le financement impose qu’il
soit fait appel à une société française pour
réaliser l’étude d’ingénierie.
Rappelons que nous travaillons depuis plusieurs années sur l’installation
d’une liaison radio entre quelques villages de la région et le chef
lieu de la Province Orodara. Une convention avait été adoptée
par différents partenaires et le projet avait pris du retard du
fait de la non-réponse de l’ONATEL sans doute en attente de la réalisation
de ce projet d’extension du réseau téléphonique ce
dont nous ne pouvons que nous réjouir. Plusieurs de nos adhérents
s’étaient déjà rendus sur les lieux et une véritable
relation d’amitié s’est développée entre le village
et CSDPTT.
______________________

Echos des postes et télécoms
dans le monde

Développement des mobiles au Moyen Orient.
On assiste à un certain engouement parmi les couches aisées
de la population pour les téléphones mobiles au Moyen Orient.
Ainsi, les Emirats Arables Unis compteraient 840000 abonnés, le
Liban, 217000 l’Arabie Saoudite 180000, le Koweït 140000, l’Iran (où
l’on enregistre une demande de 1000 par jour). L’Egypte pays le plus peuplé
n’a enregistré que 35000 abonnés pour 70000 connexions installées.
Au Soudan, les frais de raccordement sont de 750 dollars, le prix de
l’appareil varie entre 370 et 800 dollars alors que le salaire moyen est
de 26,6 dollars. L’appel coûte 4 cents la minute contre 2 cents les
trois minutes pour un appel ordinaire. Le directeur de marketing de la
société a recommandé aux clients de ne
pas les utiliser dans les mosquées ou en public « pour ne
pas susciter la jalousie de la majorité du peuple qui ne peut pas
se l’offrir. » Selon un commentateur de l’AFP, « le portable
est devenu immédiatement un symbole d’opulence et de richesse. »
Au Liban le réseau cellulaire est exploité par deux entreprises
dont l’une Cellis est une filiale de France Télécom. Les
libanais utiliseraient en moyenne 6 fois plus le mobile (750 minutes de
connexion par mois) que la moyenne mondiale (130 minutes) bien que le coût
de l’appareil et du branchement dépasse 1000 dollars.
___________________________________
Sénégal : l’intersyndicale demande
l’arrêt des négociations avec France Télécom

Les négociations sont désormais entrées dans une
phase active entre le gouvernement et France Télécom à
la suite du retrait de Télia.
Les syndicats pour leur part expriment le souci de défendre
leurs intérêts et ceux des nationaux tout en réaffirmant
ne pas être opposés à la privatisation. En 1995 ils
s’y étaient pourtant opposés allant même jusqu’à
la grève au mois d’Août au moment de l’adoption de la loi
à l’assemblée.
Ils s’insurgent aujourd’hui contre la désorganisation actuelle
de leur entreprise et l’absence de motivation due au manque de concertation.
Ils s’inquiètent en outre de la situation qui prévaut
qui pourrait annoncer le démantèlement du service public.
Enfin les responsables de l’intersyndicale craignent que la SONATEL
soit reléguée au second rang en un « satellite de CI
Telecom » dont France télécom vient aussi d’acquérir
une part du capital au sein d’un consortium qui détient désormais
51% du capital de cette société.
___________________________________
Nouveau projet fou de Motorola.
Après Iridium dont nous avons largement rendu compte, Millenium
(image à grande vitesse) et M-Star (réseau de 72 satellites
qui doit permettre aux multinationales de réaliser leurs réseaux
de communication à très haut débit) Motorola vient
d’annoncer le lancement d’un nouveau projet, le plus ambitieux. Baptisé
Celestri, le coût est évalué à 13 milliards
de dollars (contre 3,8 à Iridium) soit 74 milliards de francs.
Ce projet s’adresse aux entreprises mais aussi au grand public. Il
doit permettre de recevoir à partir de 2002, des dizaines de chaînes
de télévision haute définition, accompagnées
d’informations multimédias et d’accès à Internet à
haut débit. Il s’appuiera sur une combinaison de 63 satelllites
à très basse orbite (1500 km) et géostationnaires
(36000 km). Il s’agit de se positionner en concurrent du projet baptisé
Teledesic de Bill Gates, le patron de Microsoft, qui allié à
Boeing était jusqu’ici le seul à offrir des services analogues.
___________________________________
Rénovation de la Poste malienne.
Après la réforme de 1990, la Poste est devenu un établissement
privé d’intérêt public. Les télécommunications
et les chèques postaux qui étaient sa principale source de
revenus avant la réforme de 1990 sont désormais des organismes
séparés.
La Poste consacrait auparavant 80% de son budget aux salaires. Depuis,
les effectifs sont passés progressivement de 820 en 1995 à
522 personnes. Le déficit qui était de 200 millions de FCFA
en 1996, réduit de moitié en 1997, devrait être résorbé
en 1998. Les délais de distribution sont en moyenne de 3 jours mais
ils dépassent souvent une dizaine de jours. Les 10000 boites postales
de la Poste centrale Bamako représentent plus des ¾ de la
distribution du courrier. Pour redonner un ballon d’oxygène certains
responsables souhaitent renouer avec les activités financières.
La distribution des mandats est handicapée faute de moyens et
il est fréquent que le bureau de Kayes ne soit plus en mesure d’en
honorer le paiement.
La clientèle des professionnels a adopté depuis un certain
temps des compagnies privées comme DHL, mais la Poste entend reprendre
ses parts de marché après la création de l’EMS, le
service spécialisé dans le courrier express.
___________________________________
En bref
Une fusée russe Proton a procédé au lancement
de 7 nouveaux satellites pour le projet Iridium le 18 juin.
La Réunion sera finalement raccordée au projet SAFE qui
consiste en l’installation d’un câble de fibre optique entre l’Afrique
du Sud et la Malaisie. France Télécom a accepté de
devenir partenaire du projet pour 1,6 milliards de francs. Mais toujours
rien concernant le raccordement de Madagascar.
La compagnie palestinienne Paltel a choisi Cable et Wireless, déjà
présent à Barhein, au Yémen, au Liban et en Israël
(10% de l’opérateur israélien Bezeq) pour l’aider à
gérer et développer le secteur des télécommunications
dans en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le contrat porte sur 2 ans
pour une valeur de 1 à 2 millions de dollars par an.
__________________________________