Accueil > Focus > Projets / Réalisations > Installation de téléphones dans la région de Toma (Province de Nayala) (...) > Compte rendu de séjour au Burkina du 25/11 au 9/12/2002 : rencontre à (...)

Compte rendu de séjour au Burkina du 25/11 au 9/12/2002 : rencontre à l’ONATEL, rencontre avec l’ONG SODEPOSTEL et visite de villages du Nayala bénéficiaires d’un projet de téléphonie rurale

vendredi 20 décembre 2002, par Bruno JAFFRE

Nouvelles fraiches du Burkina

Pour un reportage relatant cette mission cliquez ici...

Bruno Jaffré a séjourné au Burkina du 25 novembre au 9 décembre 2002. Il a pu rencontrer différents responsables de l’ONATEL, M. Zouli Directeur de l’International et des interconnexions, M. Dieudonné Wema, Chef du Département des relations internationales d’abord et M. Jacques Louari Directeur Général ensuite. Ces rencontres se sont déroulées dans un climat de franche collaboration. Elles ont permis de faire le point sur les actions passées et à venir de CSDPTT dans ce pays. Bruno Jaffré a expliqué l’esprit qui qui anime des membres de l’association : explorer de nouvelles formes de coopération au profit des populations rurales mais aussi des agents de l’ONATEL, développer avec eux des relations d’amitié et d’échanges. Il a exprimé la disponibilité de l’association pour continuer à une échelle plus importante les connexions des villages en zone rurale voir à entamer une coopération plus globale compte tenu de la diversité des compétences rassemblées au sein de CSDPTT. Les dirigeants de l’ONATEL ont exprimé leur satisfaction de la collaboration ainsi établie.

La première rencontre s’est effectué en présence de M. Mousbila Sankara, Président de la SODEPOSTEL (Solidarité Développement dans les Postes et Télécommunications) et de Jean Tiendrebeogo, secrétaire Général. Cette association qui rassemble des salariés ou retraités de la SONAPOST et de l’ONATEL a vocation de devenir le relais de CSDPTT au Burkina pour toutes les actions entreprises dasn le domaine de la téléphonie. Une importante séance de travail s’est déroulée avec 5 membres du bureau de SODEPOSTEL et Bruno Jaffré, ce qui constituait une première rencontre officielle. Les accords ont été immédiats sur les objectifs des deux associations. Les membres présents ont exprimé une forte motivation pour la mise en place de lignes communautaires et ont voulu affirmer aux membres de CSDPTT leur disponibilité et leur engagement pour contribuer à résoudre sur place les problèmes qui ne manqueront pas de se poser au cours de la réalisation des projets. La SODEPOSTEL a déjà élaboré un document tendant à mettre une méthodologie pour une extension à d’autres villages de l’installation de lignes téléphoniques communautaires. Enfin les membres présents ont exprimé leur disponibilité pour qu’un document soit rédigé en commun avec CSDPTT et l’AVDTM au Mali sur le Sommet Mondial de la Société de l’Information.

Il a été décidé de partir ensemble sur les sites de Koin, Biba, Nimina et Yaba où CSDPTT a déjà installé des lignes téléphoniques à vocation communautaire en collaboration avec l’ONATEL. M. André Nyamba auteur de l’étude de faisabilité du projet, et M. Mousbila Sankara et Jean Tiendrebeogo de la SODEPOSTEL furent donc du voyage. Tous deux tout au long du voyage ont multiplié les questions à l’endroit des gestionnaires des cabines mais aussi de M. Abou Dembele le directeur du centre de transmission de l’ONATEL de la région qui a rejoint le groupe. Si le téléphone est accueilli comme un apport indispensable à la vie locale, la délagation a pu constater sur place un certain de problèmes techniques mais aussi de gestion (panne depuis 3 mois à Koin, régulateur en panne à Yaba, tarification pas toujours exacte etc...). Les memebres de la SODEPOSTEL ont promis de revenir et de passer plus de temps avec les gestionnaires des cabines pour y impulser les aspects communautaires, améliorer la gestion mais aussi de veiller désormais à ce que l’ONATEL prenne mieux en compte les problèmes techniques.

Bruno Jaffré s’est par ailleurs rendu à Sérékéni où des membres de CSDPTT Rhône-Alpes doivent procéder en collaboration avec l’ONATEL à l’installation d’une nouvelle téléphonique durant le premier semestre 2003. Les responsables du Comite de Gestion du Terroir Villageois ont immédiatement organisé une réunion d’information qui a rassemblé les animateurs du Comité, environ une vingtaine de personnes. Tous ont fait preuve de leur disponibilité et de leur impatience. A Orodara, la ville la plus proche, Bruno Jaffré a rencontré le Chef de Centre de l’ONATEL mais aussi le Receveur de la SONAPOST qui a fait part de son besoin de construire rapidement un mur d’enceinte afin d’empêcher les animaux de venir s’y nourrir.

Par ailleurs, à Ouagadougou, Bruno Jaffré a passé de nombreux moments dans le centre Yam Net de l’association Yam Pukri, en particulier avec Sylvestre Ouedraogo et Théo le webmaster du site

<http://www.burkina-ntics.org/>

et a pu juger sur place de l’ampleur du travail réalisé, de l’efficacité de Yam Pukri de l’importante fréquentation du lieu, y compris par des jeunes enfants. Une trentaine d’ordinateurs sont à la disposition du public et nombre d’entre eux profitent par ailleurs des différentes formations qui sont dispensées. Le temps passé ensemble a encore permis de raffermir les liens existant entre CSDPTT et Yam Pukri et de confronter les réflexions des deux associations sur l’utiilté et l’usage des NTICs au Burkina.