Accueil > Nouvelles de CSDPTT > SMSI : Contribution de JL Fullsack (CSDPTT) à la réunion informelle de Genève (...)

SMSI : Contribution de JL Fullsack (CSDPTT) à la réunion informelle de Genève du 16 septembre 2002

lundi 16 septembre 2002, par Bruno JAFFRE

Il s’agit d’une réunion convoquée par le secrétariat exécutif de préparation du sommet mondial de la société de l’information. La réunion doit traiter du contenu et des thèmes.

SMSI SC-2
Exposé de CSDPTT à la Réunion informelle sur les Contenu et Thèmes
16 Septembre 2002 à GENEVE

CSDPTT se joint aux ONG pour exprimer sa profonde préoccupation
concernant les conditions de la convocation et du déroulement de
la réunion informelle organisée par le Secrétariat
général du SMSI sur le sujet majeur : le contenu et les thèmes
en débat dans le cadre du SMSI.

Toutefois CCSDPTT ne signe pour l’instant aucun document présenté
par les ONG ou leur(s) collectif(s) pour deux raisons :
- le manque de temps et l’impossibilité d’organiser une véritable
concertation et des débats internes sur les thèmes présentés,
qui enlèvent à ces documents toute référence
démocratique et représentative,
- la polarisation des débats autour de thèmes qui pour
être fondamentaux -et à la plupart desquels CSDPTT souscrit-
n’en constituent pas moins une partie seulement de la problématique
en débat dans le processus du SMSI.

CSDPTT est fortement engagé depuis plus de 5 ans dans des actions
concrètes avec ses partenaires africains dans un processus de discussion
ouvert débouchant sur des réalisations effectives là
où elles sont les plus indispensables, à savoir dans les
régions rurales ou/et éloignées. Par ailleurs son
activité s’est développée depuis plus d’un an dans
la formation et l’assistance-conseil en ingénierie et conception
de réseaux dans les technologies les plus diverses.

Cette activité sur le terrain -dans leur grande majorité
sous le régime du bénévolat- a déterminé
les objectifs prioritaires qui peuvent se résumer dans une formule
simple et réaliste :

Un accès au réseau des télécommunications
à coût abordable

dans tout village et/ou groupement important ou sensible dans
les PeD.

L’usage de cet accès et les services qu’il doit mettre à
la disposition des usagers relèvent en grande partie du choix réfléchi
de ces derniers. D’où un effort de formation non seulement sur les
technologies de réseau mais aussi sur les usages de celui-ci, et
notamment des services rendus possibles par Internet.

CSDPTT s’est pleinement impliqué dans le processus du SMSI non
pas pour figurer parmi ses « ténors » ni pour la promotion
des fournisseurs et sociétés de « nouvelles technologies
de l’information et de la communication » mais dans le seul but d’y
affirmer son rôle et la validité de son action. Mais aussi
pour apporter son savoir-faire et son expérience là où
elle est souhaitée voire jugée nécessaire.
 

Dans cet esprit CSDPTT propose au Secrétariat général
du SMSI, au Secrétariat de la Société Civile et plus
particulièrement au Président du Sous Comité 2 chargé
des Contenus et Thèmes, d’organiser dans le cadre du SMSI et selon
une formule à définir avec les divers intervenants concernés

une table ronde ou un atelier consacré(e) à la problématique
de

la mise en œuvre des réseaux de (télé)communications
selon une méthodologie innovante basée sur la recherche systématique
de la synergie réciproque :

la Synergie Inter-Réseaux (SIR)

Si cette proposition recueille l’accord des entités concernées
et l’intérêt des participants, CSDPTT fournira un document
complet de présentation et de méthodologie, en fournissant
des exemples concrets de réalisations possibles y compris leur évaluation
économique.

Une proposition similaire avait été faite en 2001 au BDT
de l’UIT où elle a « retenu toute l’attention du Directeur
 ». Celle-ci ne s’est cependant pas concrétisée depuis
lors. Pour CSDPTT ce silence est une manifestation de plus de la dérive
de l’UIT dans les courants du néolibéralisme, et la Conférence
des Plénipotentiaires qui s’ouvre dans quelques jours à Marrakech
devra retenir l’attention de toute la communauté des ONG en vue
de leur engagement futur dans le processus du SMSI.

CSDPTT sera particulièrement vigilant sur l’évolution
des statuts et de la Constitution et Convention de l’UIT

qui conditionneront de manière décisive sa participation
au SMSI sous l’égide de l’UIT.

 

A Genève, le 16 Septembre 2002

Jean-Louis FULLSACK
Membre du Conseil d’Administration de CSDPTT
Représentant de CSDPTT au PrepCom 1