Accueil > Nouvelles de CSDPTT > SMSI : Compte rendu de la réunion de concertation des ONGs françaises (juin (...)

SMSI : Compte rendu de la réunion de concertation des ONGs françaises (juin 2002)

vendredi 2 août 2002, par Bruno JAFFRE

Compte rendu de la réunion qui s’est tenu le 18 juin 2002 précédé de quelques commentaires

Réunion de concertation des ONGs françaises
en vue du Sommet Mondial de la Société de l’Information
.18
juin 2002

Nous avons cru bon de prendre l’initiative de convoquer une réunion
de concertation des ONGs françaises en vue du SMSI. Nous l’avons
souhaitée avant le PREPCOM 1 qui s’est tenue début juillet
afin en particulier pour montrer d’ores et déjà notre capacité
d’initiative.

Nous avons préparé cette réunion par
un certain nombre de coups de fils à des ONGs pour les sensibiliser
sur ce sommet.

Une trentaine de personnes se sont déplacées (voir
compte rendu ci-dessous). La discussion a été assez intéressante
mais abordant à notre sens insuffisamment le fond (sur quoi nous
rassembler et nous mobiliser ?) pour petit à petit s’enliser sur
des questions préalables (faut-il ou non participer au sommet ? Sur
quel mandat ?) alors que nous aurions souhaité aller assez vite vers
la constitution d’un ou de plusieurs groupes de travail en vue de réfléchir
à un certain nombre de problématiques autour de ce sommet
voir commencer à rédiger des textes (ce que nous avons commencé
à faire comme le témoigne notre site).

De plus beaucoup d’ONGs n’avaient envoyé que des observateurs.
Cela dit l’assistance était relativement nombreuse et beaucoup
marquait leur intérêt pour une concertation.

Depuis le ministère des affaires étrangères
a invité (après la réunion) un certain nombre
d’ONGs avant le PREPCOM1. De plus beaucoup d’ONGs étaient mobilisées
sur la préparation du sommet de Johannesburg qui devraient être
plus disponibles après l’été. Une plus grande disponibilité
devrait sans doute se faire sentir après la réunion et nous
réfléchissons donc à prendre d’autres initiatives
à la rentrée. Nous continuons pour notre part notre réfléxion
interne et d’autres textes devraient bientôt être publiés
sur notre site. Le débat continue aussi sur notre forum

Une liste de discussion est ouverte pour s’inscrire écrire
à l’adresse

Geneve2003-request@globenet.org avec dans le corps du message :
sub geneve2003@globenet.org
Bruno Jaffré

Ci-dessous compte rendu de la reunion rédigé par Benoit
Varin

 

Compte rendu de la réunion de concertation des
ONG et de la société civile

pour la préparation du Sommet mondial de l’Information
(Genève, décembre

2003) tenue le mardi 18 juin 2002  
 
Objectifs de la réunion :
Ø Réunir des associations qui ont comme objet et raison
social le travail
autour de l’information et des télécommunications.
Ø Appeler d’autres associations à rejoindre le groupe
Ø Savoir si on participe au SMSI ou si on fait un contre sommet
Ø S’adresser au gouvernement francais et au parlement européen
Ø Entrer en contact avec d’autres collectifs
 
Liste de discussion : geneve2003@globenet.org
 
Etaient représentées les organisations suivantes :
 
· le CSDPTT (coopération, solidarité, développement
aux PTT) par Bruno Jaffré. Le CSDPTT est à l’initiative de
cette réunion, ce qui n’est pas dans ses habitudes. http://www.globenet.org/csdptt
formation à des techniciens Installation de Téléphones
dans des villages africains
· Luce Ruault et Jacques Monvois du GRET
BPEM (Biens Publics à l’Echelle Mondiale issue de SURVIE ) par
Roxane peirazeau stagiaire
· Philippe Drouot d’ Africa Computing association marseillaise
existante depuis 3 ans collecte du matériel informatique et
donne des cours
· Zalea TV, télévision associative ; alternative,
libre, représentée par son président Michel Fiszbin
· Rigobert Missouhoun : ANFA une association promouvant les
logiciels libres en Afrique (nom de l’association et du représentant ??)
· Congé solidaire, représenté par Julien
Genin et Emilie, Telecentre communautaire au Mali
· inter-réseau développement durable (???) représenté
par Gilles Mersadier.
· Globenet et Altern.org représentées Valentin,
Naser et Eric www.Globenet.org fournisseur d’accès alternatif+prestataire
de services hebergement de serveurs en Afrique
· Mylene Ramm coordination SUD
· Agir ICI représentée par Celine
Trublin
· Carlos de Freitas : 4D collectif Jo’bourg 2002
· Bathily Djibril GISEE ONG autour des logiciels libres en Afrique
· Jean Francois Morfin gourvenance internationale , créer
une entreprise pour faire partie de l’IUT ?
· le CREIS (centre de recherche en informatique et société)
par Chantale Richard
· Pascal Fortin IRIS (imaginons un réseau internet solidaire)
lutte pour défendre les libertés individuelles
 Michel Arnaud prof à Villetaneuse
· Claire Vitorge et Benoît Varin étudiants de l’INT
www.int-evry.fr et membre fondateur du comité ATTAC à l’école
 RITIMO
· et d’autres qui sont arrivés après et ne se
sont pas présentés de manière aussi claire.
 
Le lien des associations présentes : la vision de l’information
comme bien vital pour tous !
Exigences communes à porter :
Logiciel Libre
Libertés individuelles
 
QUESTIONS SOULEVEES : 
 
1. Présentation/contexte 
Pourquoi ce sommet ? pour continuer à tout libéraliser.
Qui l’organise ? il n’a été voulu par personne, l’Unesco
l’a refilé à l’UIT.
Le Japon l’a lancé en donnant une subvention. le hold-up de
la discussion
a-t-il déjà eu lieu ?( tout est déjà réglé
ou : les personnes qui organisent le sommet n’ont rien fait et n’ont pas
d’idées).
Pourquoi la société civile doit y participer ? 
pour dénoncer les privatisations et montrer qu’il y a des alternatives,
que des choses se font déjà sur le terrain de façon
différente.
Faire du lobbying, créer un vrai débat
 Danger d’instrumentalisation des ONG.
Quelles sont les modalités officielles de participation ?
L’UNESCO prétend vouloir faire participer les ONG, organise
des réunions (cf Bamako) mais c’est pipeau : en Afrique, les
associations concernées ne savent même pas que ce sommet
va avoir lieu.
C’est plus l’UE que la France qu’il faut toucher.
 
2. Les revendications :
Proposition d’une taxe sur les revenus des opérateurs de télécommunications 
dans les pays du Sud.
Les télécom comme outil d’aménagement du territoire
Le droit à l’information,
la protection de la vie privée, non au LSQ
 
Créer un collectif ? 
diversité des associations présentes, points communs.
se rassembler => donner du poids aux revendications
mais se rassembler =>affaiblir revendications pour trouver consensus,
plateforme commune
Savoir les Modalités de la participation : dedans/dehors ?
monter un contre-sommet et/ou participer au sommet officiel ?
explications données par les habitués des sommets de
ce genre : participer au sommet ne signifie pas vendre son âme,
cautionner les résolutions finales qui de toutes les manières
ne seront pas satisfaisantes (tient au fait que c’est un sommet des Nations
Unies donc ce sont les nations qui se concertent entre elles). En revanche,
cela permet d’avoir des entrées dans tous les lieux et d’être
tenu au courant (permet de s’infiltrer pour obtenir les infos). Le 
voyage n’est pas financé. Cela n’exclut pas du tout l’organisation
d’un contre-sommet.
Quoi qu’il en soit, les entreprises, elles, seront là pour faire
du lobbying.
 
propositions concrètes 
· devenir membre de l’IUT (possibilité de l’être
à titre gratuit) ce qui ouvre un certain nombre de possibilités,
en particulier pour faire pression sur les organisateurs de la conférence,
qui a priori ne savent pas très bien de quoi ils parlent. La force
du thème de la société de l’information, c’est que
c’est nous qui la faisons (pas comme pour les problèmes de l’environnement
par exemple).
· compléter la liste des thèmes abordés,
envoyer la liste complétée à l’UIT en lui proposant
de l’aider à préparer les discussions sur ces questions (publications
de documents de la part des associations ayant proposé ces nouveaux
thèmes